Toujours dans l’optique de me créer mes outils j’ai planché sur les emporte-pièce.

Ce qui peut sembler facile m’a tout de même fait quelques noeuds au cerveau. Car pourquoi faire simple si on peut faire compliqué.

Je voulais des emporte-pièce qui coupent et qui ne se contentent pas d’écraser l’argile comme c’est souvent le cas quand ils sont imprimés 3D.

Là aussi après quelques heures passées devant mon ordi j’ai enfin réussi à obtenir des emporte-pièces solides et qui me donnent des découpes nettes sans avoir à repasser au scalpel.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *